Sondage : Neuf clients de Carrefour sur dix conviennent que les supermarchés ne devraient pas faire affaire avec les déforesteurs.

French- Sondage : Neuf clients de Carrefour sur dix conviennent que les supermarchés ne devraient pas faire affaire avec les déforesteurs

L’inquiétude des consommateurs est forte alors que de nouvelles données montrent que la déforestation liée à la viande de supermarché s’accélère

Les ONGs Mighty Earth et SumOfUs exhortent Carrefour à cesser de s’approvisionner auprès des entreprises impliquées dans la destruction de l’Amazonie et du Cerrado au Brésil.

Une écrasante majorité de clients de Carrefour en France (89%) pense que les supermarchés ne devraient pas commercer avec les entreprises responsables de déforestation au Brésil, comme le montre un nouveau sondage YouGov réalisé pour Mighty Earth [1]. Malgré cela, le géant de la grande distribution continue de s’approvisionner auprès des entreprises les plus impliquées dans la déforestation, notamment Cargill et Bunge, les deux plus grands négociants en soja du monde, et JBS, leader mondial de la viande bovine.

De nouvelles données du Tracker de la déforestation liée au soja et à l’élevage de Mighty Earth, publiées aujourd’hui, ont trouvé deux fois plus de déforestation dans les chaînes d’approvisionnement de ces négociants en soja et de ces transformateurs de viande au cours de l’année écoulée par rapport à l’année précédente [2].

Le suivi couvre la période de mars 2019 à mars 2021 et montre que les deux plus grands importateurs européens de soja, Bunge et Cargill, sont les négociants en soja les moins performants. Cargill est lié au défrichement de plus de 66 000 hectares, tandis que Bunge est lié au défrichement de près de 60 000 hectares. Au total, c’est une superficie équivalant à plus de douze fois celle de Paris qui a été défrichée.

Malgré cette spirale de déforestation, une seule entreprise sur les 235 enregistrées dans le rapport de Mighty Earth’s a définitivement rompu tout lien avec un fournisseur responsable de déforestation.

French- Sondage : Neuf clients de Carrefour sur dix conviennent que les supermarchés ne devraient pas faire affaire avec les déforesteursLa tendance à l’aggravation de la déforestation causée par les négociants en soja et en viande est corrélée à l’augmentation globale de la disparition de la forêt brésilienne. L’année dernière, la déforestation au Brésil était supérieure à celle des six pays suivants réunis, selon les données de l’Université du Maryland et de la plate-forme de surveillance numérique Global Forest Watch [3].

La production industrielle de viande implique l’élimination de surfaces forestières pour élever du bétail et pour la culture du soja destiné à la nourriture des poulets, des porcs et des vaches laitières. Le soja et le bœuf sont deux des trois produits importés dans l’UE qui ont entrainé le plus de déforestation entre 2005 et 2017.

Nico Muzi, directeur de la branche Europe de Mighty Earthdéclare: « La destruction des forêts au Brésil due à la vente de viande dans les supermarchés s’aggrave chaque année. Cela accélère le changement climatique et détruit l’habitat du jaguar. De plus, les clients de Carrefour sont clairs : ils demandent à leur supermarché de cesser tout commerce avec les entreprises impliquées dans cette destruction. Il est grand temps que Carrefour écoute ses clients et abandonne tout commerce avec les pires destructeurs des forêts brésiliennes que sont Cargill et Bunge. » 

Carrefour est le plus grand distributeur du Brésil, suite à l’acquisition du détaillant brésilien BIG il y a un mois, et le deuxième plus grand distributeur de France. L’année dernière, et malgré la pandémie, Carrefour a enregistré une croissance record de ses ventes de + 7,8%, réalisant sa meilleure performance en 20 ans [4].

En novembre 2020, Carrefour a mené une campagne volontaire dans ce secteur qui a entraîné tous les grands supermarchés français à s’engager à n’utiliser que du soja sans déforestation dans leurs chaînes d’approvisionnement. Au bout de six mois, Carrefour n’a pas fait de progrès significatifs dans la réduction de ses liens avec les négociants en soja les moins performants Cargill et Bunge, et ne parvient pas à susciter un réel changement sur le terrain [5].

D’autres supermarchés et entreprises de restauration rapide en France comme Leclerc, Casino, Auchan, Lidl, Burger King et Quick sont également coupables de vendre de la viande industrielle qui alimente la déforestation. Mais en tant que plus grand distributeur mondial basé en France et face à l’urgence climatique Carrefour doit montrer la voie, selon Mighty Earth et SumOfUs.

Chaque année, entre juin et septembre, les plus grands négociants en soja du monde s’associent aux grands producteurs brésiliens de soja dans le but de négocier des contrats d’achat pour l’année à venir. C’est la période de l’année où les entreprises se mettent d’accord sur les exigences contractuelles telles que des normes sans OGM ou les clauses empêchant l’achat de soja cultivé sur des terres déboisées après la date butoir de 2020.

Fatah Sadaoui, responsable des campagnes de SumOfUs, déclare : « La savane brésilienne du Cerrado est en grand danger et il faut agir pour la sauver tant qu’il est encore temps. Carrefour, leader français de la grande distribution sur le plan international, a une responsabilité envers notre planète et un devoir envers ses clients : réduire son impact sur les écosystèmes les plus précieux. Le message est limpide, les consommateurs sont inquiets et ils veulent un changement. Seulement, ni le Cerrado ni les 11 000 espèces qu’il abrite ne peuvent attendre davantage. En somme, ce que l’on attend de Carrefour, c’est d’agir au plus vite pour aider à sauver ce bijou de biodiversité ». 

L’agriculture est le principal moteur de la déforestation dans le monde. 80% de la disparition mondiale de forêts est due à la conversion des forêts en terres agricoles pour produire des denrées telles que le bœuf, le soja et l’huile de palme [6].

 

Notes à l’éditeur:

[1] Résultats du sondage YouGov:

  1. Les Français soutiennent la viande sans déforestation et sont prêts à passer à des marques plus durables
    a. Quatre citoyens français sur cinq (et 81% des clients de Carrefour) achèteraient très probablement de la viande sans déforestation la prochaine fois qu’ils se rendraient au supermarché si on leur en offrait
    b. Les deux tiers (66% pour tous et 69% des clients de Carrefour) changeraient de supermarché si celui-ci agissait davantage contre la consommation de poulet et de porc «déforestants».
  2. Manque de confiance dans les supermarchés en matière de déforestation.
    a. Les deux tiers (66%) ne font pas confiance aux supermarchés pour lutter contre la déforestation
    b. 86% pensent que les supermarchés ont l’obligation d’agir contre la déforestation.
  3. Rejet massif des supermarchés qui commercent avec des entreprises qui sont à l’origine de la destruction des forêts brésiliennes.
    a. Neuf Français sur 10 (89%) ont déclaré que les supermarchés ne devraient pas commercer avec des entreprises à l’origine de la destruction des forêts brésiliennes.
    b. 85% pensent que les gouvernements devraient obliger les supermarchés à agir contre la déforestation.

Habitudes alimentaires de plus de 2000 personnes interrogées en France: 66% consomment de la viande; 14% sont flexitariens; 5% sont végétariens + pescatariens + régimes à base de plantes; 1% sont végétaliens.

La taille totale de l’échantillon en France était de 2031 adultes. Le travail de terrain a été réalisé du 10 au 12 mars 2021. L’enquête a été réalisée en ligne. Les chiffres ont été pondérés et sont représentatifs de l’ensemble des adultes en France (18 ans et plus)

[2] Chaque mois, Mighty Earth et l’organisation de recherche Aidenvironment utilisent les alertes de déforestation par satellite des agences gouvernementales brésiliennes, des images de propriété, des enquêtes menées par l’équipe locale et un engagement avec les entreprises pour établir les liens entre les commerçants de soja, les transformateurs de bœuf et la destruction des forêts en Brésil. Le suivi de la déforestation du soja et du bétail de Mighty Earth relie les cas de défrichement à grande échelle en Amazonie et au Cerrado aux commerçants de soja et aux transformateurs de viande. Il ne rend pas compte de toute la déforestation au Brésil, qui est beaucoup  plus importante.

La totalité des données et la méthodologie sont disponibles sur : https://www.mightyearth.org/soy-and-cattle-tracker/

[3] Taux et statistiques de déforestation dans le monde par pays / GFW (globalforestwatch.org). Selon l’agence spatiale brésilienne (INPE), la déforestation de la forêt amazonienne dans le pays a atteint un niveau record en 12 ans.

[4] Carrefour a réalisé de solides performances en 2020, notamment dans ses pays clés: la France, l’Espagne et le Brésil. En France, les ventes ont progressé de 3,6%; L’Espagne a enregistré une augmentation de  +7,1% tandis que le Brésil a enregistré une croissance record de + 18,2%, avant l’achat de BIG. Tous les résultats financiers sont ici.

[5] Selon l’enquête de  Mighty Earth’s Soy and Cattle Deforestation Tracker publiée aujourd’hui, Bunge et Cargill sont les négociants de soja les moins performants, malgré leurs récents rapports en matière de développement durable  vantant leurs chaînes d’approvisionnement presque sans déforestation. Cargill est liée à plus de 66 000 hectares de défrichement – la plus grande surface parmi tous les autres négociants en soja. Parallèlement, Bunge est lié à près de 60 000 hectares de défrichement, dont plus d’un tiers dans des aires protégées.

Plus d’informations sur : https://www.mightyearth.org/soy-and-cattle-tracker/

[6] Les causes de la déforestation – FERN : https://www.fern.org/publications-insight/what-are-the-causes-of-deforestation-1975/