Une nouvelle enquête révèle que les producteurs de biodiesel « verts » sont à l’origine d’une déforestation massive en Argentine

Ces biodiesels pourraient s’acheminer vers la France

Une nouvelle enquête, L’Argentine brûlée : tromperie et déforestation pour le biodiesel, menée par les organisations Mighty Earth et ActionAid USA démontre que le biodiesel n’est pas du tout un carburant aussi vert que les producteurs industriels ne le prétendent. Des enquêteurs ont documenté sur le terrain comment 12 140 hectares de forêt ont été détruits par des bulldozers et des incendies… pour semer de nouveaux champs de soja dans le nord de l’Argentine. Transformé en biodiesel, ce soja est ensuite destiné à l’exportation. Principal fournisseur de biodiesel au monde, l’Argentine est actuellement un point chaud mondial de la déforestation. Cette déforestation est majoritairement causée par la production de soja.

Mighty Earth et ActionAid USA ont mandaté une équipe de terrain dans la forêt du Chaco en Argentine afin d’évaluer l’ampleur de cette destruction. L’équipe s’est rendue sur dix sites différents où elle a pu constater une déforestation rapide liée à la production de soja. Cette déforestation a pu être documentée au sol, mais également à l’aide de drones aériens. L’équipe a découvert que de nouveaux champs de soja ont été plantés au milieu de forêts intactes et dans d’autres endroits et que des incendies massifs ont été utilisés pour défricher ces terres.

Bien que les normes existantes sur les carburants renouvelables dans l’UE exigent que le biodiesel ne soit pas produit sur des terres récemment défrichées, l’enquête a pu prouver que les principaux producteurs de biodiesel comme Cargill et Bunge poursuivaient leurs opérations de production de soja dans les zones où d’importantes déforestations ont eu lieu. « L’indrustrie prétend être propre, mais en realite si elle entre dans les écuries d’Augias, c’est pour en remettre », a déclaré Rose Garr, directrice de campagne de Mighty Earth, « a cause de leur deforestation les biocarburants empirent generalement le changement climatique au lieu d’ameliorer la situation ».

En plus des impacts environnementaux de cette production, les membres des communautés locales ont noté de graves impacts sur leur santé qu’ils imputent à l’accroissement de la production de soja stimulée par les biocarburants. De nombreuses familles ont ainsi signalé des empoisonnements causés par les pesticides associés à cette production, comme le glyphosate qui est parfois répandu sur les champs par voie aérienne.

« Les grandes entreprises agroalimentaires veulent vous faire croire qu’elles nourrissent le monde, mais elles ne le font pas : les enfants tombent malades, les habitants sont expulsés de leurs terres, et les animaux sont tués, pour produire de l’huile de soja destinée à alimenter les réservoirs de nos voitures », a déclaré Kelly Stone, analyste politique chez ActionAid USA. « La réforme de nos politiques agricoles constitue un élément important de la lutte contre le changement climatique, mais les droits des personnes à posséder et à cultiver leurs propres terres et leur droit à un environnement propre ne doivent pas être sacrifiés. »

Si l’Argentine souffre, l’industrie américaine du biodiesel en a tiré profit. Mais bientôt, l’Europe pourrait devenir la destination principale de ce biocarburant sale. Auparavant les États-Unis constituaient le premier débouché de ce carburant, mais les récentes taxes americaines sur les importations argentines de biodiesel vont estomper ces imports. En revanche, de l’autre côté de l’Atlantique, l’Union européenne pourrait rouvrir son marché. Une réforme de la directive sur les énergies renouvelables de l’UE sera bientôt votée, et l’UE pourrait devenir la nouvelle destination de ce soja argentin. Ce rapport est donc publié alors qu’une bataille législative européenne capitale s’engage. « La politique européenne devrait viser à assainir notre secteur des transports. Mais si elle permet l’importation de biodiesel argentin à partir de soja, elle subventionnerait au contraire des carburants encore plus polluants que le pétrole, a déclaré Rose Garr. » Mighty Earth et ActionAid USA demandent donc à l’Europe de limiter ou d’arrêter tout soutien pour le biodiesel alimentaire et les autres biocarburants alimentaires. En outre, tout producteur de biodiesel devrait adopter et appliquer des engagements « zéro déforestation, zéro exploitation » dans leurs chaînes mondiales d’approvisionnement afin de s’assurer que le soja soit produit sans entraîner de déforestation. Tout est dans la balance pour l’environnement argentin. La France peut intervenir pour garantir que les énergies renouvelables pour le transport de l’UE sont véritablement vertes et ne détruisent pas secrètement les forêts argentines.

Mighty Earth

Migthy Earth est une organisation internationale de campagnes environnementales qui s’attache à la protection des forêts, à la conservation des océans, et se préoccupe du changement climatique. Nous travaillons en Afrique, en Asie du Sud-Est, en Amérique latine et en Amérique du Nord pour mener des actions à grande échelle en faveur d’une agriculture responsable qui respecte les écosystèmes naturels, la vie sauvage, l’eau et les droits des communautés locales. L’équipe mondiale de Mighty Earth a joué un rôle décisif en persuadant les plus grandes entreprises mondiales de l’agroalimentaire d’améliorer drastiquement leurs politiques et leurs pratiques environnementales et sociales. Vous trouverez plus d’information au sujet de Mighty Earth sur : http://www.mightyearth.org/.

 

ActionAid USA

ActionAid a pour mission de mettre fin à la pauvreté et à l’injustice en investissant localement dans des solutionneurs de problèmes, c’est-à-dire des personnes motivées et engagées, déterminées à changer le monde qui les entoure. Nous investissons activement dans des personnes efficaces qui vivent dans la pauvreté et l’exclusion dans 45 pays à travers le monde. ActionAid met en relation ces solutionneurs de problèmes avec des personnes dont les décisions affectent leur vie quotidienne, afin qu’elles puissent comprendre et revendiquer leurs droits, et apporter en conséquence des changements durables. ActionAid USA milite pour une réforme de la norme Renewal Fuel en raison des impacts de cette politique sur les droits fonciers et la sécurité alimentaire des populations aux États-Unis et dans le monde. https://www.actionaidusa.org/